PACTE : quand l'Etat pratique la discrimination positive à plein régime

Publié le par SOS égalité

 

 

Depuis 2006, l'accès à la fonction publique ne se fait plus seulement par concours, avec la mise en place du PACTE (Parcours d'accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d'Etat).

 

Le PACTE est un nouveau mode de recrutement dans les corps et cadres d’emploi de catégorie C des trois fonctions publiques. Ouvert aux jeunes gens de 16 à moins de 26 ans, il s'agit d'un contrat de droit public d’une durée comprise entre un et deux ans, alternant formation et stage, et permettant d’intégrer la fonction publique en qualité de fonctionnaire titulaire.

 

Dans la pratique, les candidats au PACTE doivent déposer un dossier. Une "commission de sélection" convoque pour un entretien ceux qu'elles déclarent admissibles. A son issue, un certain nombre de candidats sont déclarés admis.

 

=> Cette procédure est une façon de contourner le concours de la fonction publique, qui préserve l'anonymat des candidats, pour permettre à l'administration de pratiquer la discrimination positive dans ses recrutements.

 

Un article plus approfondi vous exposera bientôt la philosophie qui sous-tend le PACTE.


Pour l'heure, cliquez sur le lien suivant, qui vous renverra vers une liste de candidats admis au ministère des Affaires étrangères via un PACTE en juin 2009. Vous constaterez que la discrimination positive a manifestement joué à plein : les 9 candidats déclarés admis pour ce PACTE sont manifestement TOUS issus de la "diversité" ethnique.

 

Que les jeunes qui postulent pour un PACTE soient majoritairement issus de milieux défavorisés est une évidence, mais il n'est statistiquement pas possible que tous ces jeunes appartiennent à des "minorités" ethniques.

=> La liste des candidats telle qu'elle apparaît ici est une quasi-preuve statistique de l'application de critères ethniques lors de la procédure de sélection. Autrement dit, cette liste valide l'idée que le PACTE est un instrument de la discrimination positive aux mains de l'Etat et des collectivités locales.

Les grands perdants sont bien sûr ces milliers de jeunes candidats qui n'ont pas la bonne couleur de peau, quels que puissent être leur mérite et leurs talents personnels.

Pas assez riches pour réussir, et pas nés avec la bonne couleur de peau pour passer les barrières de la discrimination positive, voilà le sort d'un nombre croissant de Français. On pense aussi aux candidats "de couleur" admis par la porte normale du mérite et du concours : ceux-là tout au long de leur carrière seront perçus comme "le quota", suspectés d'avoir réussi grâce à leurs caractéristiques ethniques...

Les grandes perdantes, ce sont la méritocratie et la République
.

Commenter cet article

sarah 23/03/2012 13:36

faisant moi-même parti de cette liste, je vous informe, que nous avons été recrutés pour nos compétences et non pour nos origines ou notre milieu défaforisé (qui d'ailleurs ne le sont pas). Que
nous avons fait nos preuves puisque nous avons été titularisés.

Sylvie DELAMAIN 23/03/2012 12:27

Je suis la mère d'une des personnes figurant sur cette liste.
Contrairement, à toutes l'auteur de ce blog, qui n'a pas poussé ses recherches plus loin qu'un nom et aux personnes crédules qui ont commenté son article en absorbant toute la bétise que les
oeillères peut provoquer, je ne fais pas une fièreté démesurée d'être française de par mes origines.
Je suis née en France, de parents français. La naissance n'est que pur hasard et les l'origine des noms de familles trouve parfois ses racines suite à de bien curieuses coincidences !
Si j'osais me mettre à votre niveau de réflexion, je pourrais également vous poser une question qui vous permettrait peut être de réfléchir : regardez chez vous et autour de vous, qui sont les
"français" qui peuvent affirmer avec certitude qu'ils sont de "purs" français sans aucune tache ? absolument aucun !
rappelez vous ou bien si vous l'ignorez, documentez vous : quel est le pays du berceau de l'humanité ?
Aie, désolée, la nouvelle est brutale mais oui !! même vous petit français propres et sans tache et oui.... vos ancêtres étaient noirs !!!!! quelle horreur n'est ce pas.

Allez vous vous en remettrez.

Et si j'étais plus cruelle, je vous conseillerai bien une chose : mélangez vous, ça fait de magnifiques enfants ! et puis les cousinages, on sait tous que ça fini par dénaturer la race ! Non non
n'insistez pas ! je ne citerais aucun nom, qui pourtant sont bien connus par rapport à ceux de la liste cités par notre hôte !!! dommage que cette personne n'ai pas poussé son enquête !

Oubliez donc vos petits privilèges de français moyens,ouvrez vos esprits au lieu de prendre pour argent comptant tout ce que vous lisez !

Votre vie est peut être moyenne, mais n'excusez pas vos lacunes en penant le prétexte que c'est la faute des étrangers.

la preuve avec les postes attribués aux gens de cette liste : et non ce ne sont pas tous des étrangers, et non nous ne vivons pas dans une cité HLM, mais dans un ravissant petit appartement d'une
petite ville bourgeoise, et non ils n'ont pas volé leur diplôme et leur emploi, c'est tout simplement qu'ils étaient les meilleurs de leur promotion.

Donc avant de faire des copier/coller vériier vos sources

charline 23/03/2012 11:47

Bonjour,
Je suis effarée de voir un tel article, je fais partie de la liste et je suis française pure souche !!!!! Le nom mentionné sur la liste est mon nom d 'épouse.
Nous nous sommes battus pour accéder à la fonction publique par la voie du pacte et nous méritons notre place comme tout agent de l 'Etat.
La véritable discrimination c'est l'interprétation que vous tirez d'une simple liste publiée.

xavier 17/11/2011 18:57


J'ai eu cette mésaventure aussi... lors d'un entretien dans une grande surface pour un emploi de vendeur multimédia en me voyant ont ma répondu "euh je pensais que vous étiez d'origine arabe...
nous avons besoin d'une personne comme vous."
Relatif à mon nom pas courant qui est enfaite d'origine bretonne...


dzakyem 25/12/2010 23:22


C'est quand même plus compliqué que vous ne le décrivez!...
Les partis d'extrême droite ont une fâcheuse tendance à faire passer leur "valeureux" combat pour du bon argent en tentant de stigmatiser ses opposants. La politique devrait être faite de
propositions concrètes et inovatives, consultatives, plutôt que de dogmes et de discours simplistes.
Quelques passages de wikipedia collectés pour étayer mon point de vue que vous simplifiez le problème! : http://bit.ly/e2BC2Q